Home > Actualité > Waow! ou l’art accessible à tous

Waow! ou l’art accessible à tous

Waow! acronyme de Wonderful Artist on Web! est une nouvelle plateforme en ligne qui met en relation artistes et particuliers pour la vente d’art sous de nombreuses formes : photos, peintures, sculptures, collage.
(Photo : Après une levée de fonds de 140,000 euros auprès de business angels, l’équipe Waow! peut se concentrer sur le développement de son algorithme et de son application / Crédit © Waow!)

La rencontre des artistes et des amateurs d’art

Thibault Miranda et Jean-Valère Hamet, les fondateurs, ont eu l’idée de Waow! en partant d’un constat personnel assez simple, à savoir la difficulté de décorer son intérieur avec des œuvres originales à un prix accessible. Et, au-delà de ce constat, Thibault, passionné d’art, connaissait la difficulté pour des artistes émergents d’exposer leur travail dans des galeries.

Après un sondage effectué auprès de 600 acheteurs et artistes, le résultat est saisissant : d’un côté, les acheteurs sont prêts à dépenser environ 300 euros par an pour acquérir une œuvre originale. De l’autre, les artistes créent environ 11 œuvres par an destinées à la vente pour un prix qui est en moyenne de 200 euros.

Pour les fondateurs, il devient évident de faire se rencontrer ces deux populations. C’est ainsi que Waow! est né en Avril 2016 au Luxembourg.

« Sur Waow! contrairement aux autres sites en ligne de vente d’art, c’est l’œuvre qui est mise en avant, avant d’opter pour le choix de l’artiste »

Le choix de l’œuvre plutôt que de l’artiste

Les fondateurs de Waow ! ont voulu faire de la plateforme, le lieu idéal pour concrétiser des découvertes artistiques. « Sur Waow! contrairement aux autres sites en ligne de vente d’art, c’est l’œuvre qui est mise en avant, avant d’opter pour le choix de l’artiste, » explique Jean-Valère, l’un des co-fondateurs.

En effet, les œuvres apparaissent sur notre écran de façon aléatoire, et c’est ensuite à nous, potentiel acheteur, par un système de « like » et de « dislike », d’aimer ou non l’œuvre proposée. Les œuvres « likés » font ensuite partie de notre W’alerie, dans laquelle on peut finaliser notre achat en un clic.

« Avec une probabilité moyenne de voir apparaître 2 fois par jour une de leurs œuvres, tous les artistes bénéficient ainsi d’une réelle visibilité auprès d’un large public »

Autant vous prévenir tout de suite, Waow! c’est l’engrenage ! Avec une moyenne de 7 min sur l’app, et plus de 1000 like/dislike par jour, Waow! est clairement addictif. On a envie de se laisser surprendre à chaque like, et craquer sur des œuvres que nous n’aurions pas nécessairement sélectionnées si seul le choix d’un thème ou d’un artiste était mis en avant. D’autant plus que les œuvres se veulent abordables avec des prix entre 20 et 1500 euros. C’est ça la force de Waow! faire de l’art un véritable coup de cœur, accessible à tous.

À ce jour, 1500 œuvres sont en ligne sur la plateforme, sans aucune barrière à l’entrée. « Avec une probabilité moyenne de voir apparaître 2 fois par jour une de leurs œuvres, tous les artistes bénéficient ainsi d’une réelle visibilité auprès d’un large public, » déclare l’un des co-fondateurs.

Depuis la création du site, les artistes exposés sont en grande majorité des artistes locaux, du Luxembourg, et de la Grande Région, mais cette sélection va sans aucun doute évoluer vers des artistes de tout horizon.

Le respect du travail des artistes

Pour conserver un caractère unique des œuvres proposés, un maximum de 30 exemplaires originaux est disponible sur la plateforme (cela peut être moins selon le choix de l’artiste).

« Nous n’avons pas pour but de remplacer les galeries d’art traditionnelles. Nous sommes plutôt une rampe de lancement pour les artistes afin qu’ils puissent accéder à un marché et pourquoi pas un jour prendre une autre envergure en travaillant avec des galeries »

Il est également très important pour les fondateurs que les œuvres envoyées aux acheteurs soient de très belle qualité. Ainsi, après un long travail de recherche, Waow! travaille avec un artisan imprimeur Fine Art de Metz pour l’impression des photos, illustrations ou œuvres graphiques vendues sur leur site.

Il est important de préciser qu’un contrôle qualité de Waow! est garanti, que l’œuvre soit imprimée par l’imprimeur choisi par l’artiste ou par l’imprimeur estampillé Waow!

Des statistiques bénéfiques pour les artistes

« Nous n’avons pas pour but de remplacer les galeries d’art traditionnelles. Nous sommes plutôt une rampe de lancement pour les artistes afin qu’ils puissent accéder à un marché et pourquoi pas un jour prendre une autre envergure en travaillant avec des galeries » souligne Thibault, l’un des co-fondateurs.

En effet, le grand intérêt de Waow! réside aussi dans la possibilité pour les artistes d’analyser les statistiques de la plateforme et d’en tirer les conséquences. Ainsi, ils peuvent savoir quelles œuvres auront été aimées ou non, et sur quel marché géographique celles-ci sont mieux reçues.

Les galeries commencent également à faire les yeux doux à Waow! car la plateforme leur permettrait de tester auprès du public la popularité de certaines œuvres avant de les exposer, leur garantissant ainsi un gain de temps et un ciblage parfait.

Le futur s’annonce Waow!

Avec une récente levée de fonds de 140,000 euros auprès de business angels, l’équipe Waow! est maintenant composée de 7 personnes, employés et freelance.

À l’avenir, Waow! a pour ambition d’ouvrir le site à tous types de créateurs (bijoux, mobilier, …) pour autant que ce soit des œuvres originales.

L’algorithme va aussi évoluer pour traiter plus finement la donnée du like et du dislike pour proposer encore plus spécifiquement des œuvres aux acheteurs.

Alors c’est parti, 1, 2, 3, Waowez !

You may also like
Développer Full Stack (h/f) | CarVROOM
ThePlaceToWish : offrir et recevoir le cadeau parfait n’aura jamais été aussi simple !
10 start-ups AgriTech urbaine à suivre
Runergy, l’application tout-en-un pour la course à pied