Home > Actualité > Sherpa, le guide en un clic !

Sherpa, le guide en un clic !

Handisco est une start-up nancéienne lancée en 2014 par deux ingénieurs de Polytech Nancy, Mathieu Chevalier et Florian Esteves. Cette année-là, lors du Défi CISCO – leader mondial des technologies réseaux – auquel ils participent, que les deux ingénieurs discutent avec des associations de malvoyants et constatent que la canne blanche n’a pas évolué depuis sa création en 1921 ! Ils présentent ainsi, lors de ce défi, un projet de canne blanche connectée – à fixer sur la canne blanche elle-même ou sur le harnais d’un chien accompagnateur – qui transmet des informations au travers d’une oreillette.
(Photo: Florian Esteves, Mathieu Chevalier et Gustave Burguet ont créé la première canne blanche connectée / Crédit © Handisco)

Trois ans de R&D

En remportant le Défi CISCO et ensuite le concours des étudiants-entrepreneurs, Pépite France, les ingénieurs intègrent La PAPinière, l’incubateur de startups basé à Gondreville puis Le Paddock situé à Nancy. Après plus de trois ans de R&D, c’est en septembre dernier qu’il commence officiellement la commercialisation de leur premier produit connecté en choisissant un nom évocateur, Sherpa. Gustave Burguet, diplômé de l’ICN, les rejoint dans l’aventure et prend en charge la stratégie commerciale et marketing afin de faire connaître le produit conçu et fabriqué en Lorraine !

Les fonctionnalités de Sherpa

Si l’envie vous prend de comparer Sherpa a un téléphone, sachez que l’équipe d’Handisco balaiera de suite vos doutes en mettant en avant les vrais avantages offerts par leur produit. En premier lieu, et ce contrairement à un téléphone, il n’y a pas de risque de vols, de chute d’objet – qui arrive assez souvent pour les personnes malvoyantes – et enfin, il n’y a pas besoin d’aller chercher le téléphone au fond d’une poche. Sherpa est fixé sur la canne ou le harnais, et avec une autonomie de 10h, il est, à tout moment, directement accessible au bout des doigts. « Notre priorité est de ne pas parasiter l’ouïe des utilisateurs, qui est vitale pour bien se déplacer. Il est aussi important de ne pas donner trop d’informations pour ne pas mettre en danger la personne. Nous avons donc privilégié de donner les informations à la demande plutôt que de façon intempestive », explique Gustave Burguet.

Plusieurs fonctionnalités sont prévues dans Sherpa : la navigation GPS par commande vocale – la destination est demandée via l’oreillette et l’utilisateur est ensuite guidé tout au long du trajet ; la fonctionnalité « Où suis-je ? » – Sherpa permet d’obtenir des points de repères sur l’environnement en fonction de la localisation (noms de magasins, lieux publics, …) ; Les balises sonores – L’utilisateur peut déclencher automatiquement les balises sonores des feux de signalisation, des gares ou des magasins ; L’aide aux transports publics – cette dernière fonctionnalité est une réelle avancée pour les personnes utilisatrices de Sherpa. Grâce à Sherpa ils peuvent identifier l’arrêt d’autobus ou de tram le plus proche, les lignes qui y sont desservies et connaitre les prochains horaires de passages.

« Les produits connectés sont très présents sur le marché. Chez Handisco, nous avons décidé d’en créer un au profit d’une vraie cause »

L’avenir de Sherpa et d’Handisco

Lors des phases de R&D, Handisco a travaillé main dans la main avec des personnes malvoyantes afin de concevoir un produit adapté qui répond à leurs besoins. Le prototype a ainsi évolué grâce à leurs retours donnés sur les fonctionnalités et leurs praticités. Sherpa est donc un produit en constante évolution, avec notamment des mises à jour automatiques et un travail quotidien pour le rendre complet en travaillant par mot-clé. « Nous avons mis en ligne sur notre site des vidéos de témoignages des utilisateurs Sherpa ainsi que des tutoriels pour expliquer comment Sherpa fonctionne. Nous souhaitons rassurer nos potentiels clients, Sherpa est une avancée et peut améliorer le quotidien », souligne Gustave Burguet.

Avec une première commercialisation assez restreinte faite essentiellement en Lorraine, la startup s’engage maintenant dans une grande phase de communication et marketing afin de faire connaître son produit sur tout le territoire français et auprès de nos voisins belges et luxembourgeois. « Nous sommes d’ailleurs en cours de discussion avec des associations au Luxembourg, pour faire connaitre le produit », note Gustave Burguet. Handisco a également embauché des commerciaux à Paris et Marseille afin d’étendre son réseau de distribution.

You may also like
10 start-ups FinTech à suivre en Lorraine
Inauguration de l’espace d’accélération digitale 89C3 Metz
Beegift, le chèque cadeau pour les petits commerces
Business Developer – Nancy (h/f) | RedE