Home > Actualité > RailZ, l’application d’information ferroviaire collaborative

RailZ, l’application d’information ferroviaire collaborative

Reading Time: 3 minutes
Trains en retard, annulés, surchargés ou problèmes techniques dans les wagons : en France, plus de cinq millions d’usagers quotidiens de la SNCF se retrouvent très souvent sans information claire et précise sur l’état du trafic en temps réel. Victime lui-même de ces problèmes à répétition sur la ligne Nancy-Metz-Luxembourg, Jonathan Jean, étudiant à Epitech, a décidé de prendre les choses en main et de créer une application collaborative : RailZ.
(Photo: Jonathan Jean, Corentin Grandmaire et Marceau Tonelli ont créé une application pour aider les usagers dans leurs déplacements quotidiens / Crédit © RailZ)

Vainqueur du concours « Sprint Information Voyageur » de la SNCF

Créée en début 2017, la startup a remporté, en novembre dernier, le premier prix du « Sprint Information Voyageurs » de la SNCF, un concours dont l’objectif était d’imaginer des nouveau produits et services permettant de transformer et révolutionner la communication de la SNCF à destination de ses clients ! À la même période, deux autres étudiants d’Epitech, Marceau Tonelli et Corentin Grandmaire, rejoignent Jonathan dans son aventure pour travailler ensemble au développement de l’application. « Nous souhaitons aider les gens au quotidien », explique Jonathan Jean, fondateur de RailZ. Après avoir été plébiscité par plus de 4.000 utilisateurs sur la ligne Nancy – Metz – Luxembourg durant neuf mois, l’application RailZ s’est étendue à toute la France depuis un mois.

« RailZ permet aux utilisateurs de corriger et d’enrichir en temps réel les données souvent imprécises de la SNCF. L’usager sait ainsi à quoi s’attendre et aide par là même la communauté des voyageurs »

Une application collaborative et gratuite

« Nous sommes maintenant à 25.000 utilisateurs ! La ligne originelle de Metz – Luxembourg est toujours celle avec le plus d’utilisateurs mais nous avons recensé, depuis le lancement global, une forte utilisation sur les lignes autour de Lyon et de Paris, sur les lignes Grenobloises, Toulousaines et en Picardie », indique le fondateur. Entièrement gratuite l’application permet de connaître les informations sur l’état du trafic sans même avoir besoin de créer un compte, seulement en téléchargeant l’application disponible sur iOS et Android. L’utilisateur profite alors facilement des informations fournies par les voyageurs eux-mêmes, complétant ainsi parfois des informations manquantes sur l’état du trafic donné par la SNCF. « En plus des retards et des annulations, RailZ permet de soumettre toute une gamme d’informations relatives au confort de l’usager (problèmes de chauffage, de climatisation, forte affluence, portes condamnées, etc.) qui ne sont pas fournies sur le site de la SNCF ».

La création d’un compte permet en soit au voyageur de devenir un véritable acteur de la communauté RailZ en y ajoutant ses informations. L’utilisateur peut aussi enregistrer ses trajets favoris et recevoir ainsi des notifications y afférentes. « Sur la ligne Metz – Luxembourg, les voyageurs en gare de Thionville par exemple peuvent prendre de meilleures décisions grâce à RailZ. Ils reçoivent en temps réel des informations sur l’état du trafic, la composition des trains et les problèmes techniques dans les voitures, données par les voyageurs montés à Metz. S’ils constatent qu’un train n’a qu’une seule rame au lieu de deux ils peuvent décider de prendre le prochain train pour éviter un trajet désagréable, compressé et debout ! », explique Jonathan Jean.

Indépendance de RailZ

Encore étudiants pendant deux ans à l’école d’informatique Epitech Nancy, les trois co-fondateurs continuent de développer leur application en parallèle de leurs études. Atout non négligeable, ils bénéficient d’un grand soutien de leur école qui leur dégage du temps sur leurs cours, met à leur disposition son réseau et toute l’aide pratique dont ils ont besoin pour réaliser leur projet. « Nous sommes tous les trois développeurs et développons nous-mêmes l’application sans avoir besoin d’externaliser. En termes de communication, nous utilisons beaucoup les réseaux sociaux pour partager l’application, sans sponsoring mais de façon naturelle. Le bouche à oreille fonctionne très bien également », précise Jonathan Jean. De cette manière la startup garde encore une totale indépendance et les trois développeurs gardent les rênes de leur application.

Actualité et business model

« Avec les mouvements de grève actuels de la SNCF, l’entraide des usagers grâce à RailZ leur permet de mieux vivre ces moments que l’on sait chaotiques. Nous nous attendons en conséquence à un pic d’utilisation de l’application durant les mois d’avril et de juin », continue Jonathan. L’équipe réfléchit maintenant à développer des partenariats avec certaines structures qui pourraient bénéficier de leurs données statistiques notamment sur les parcours des utilisateurs. RailZ envisage ainsi de mettre en place des questionnaires directement dans l’application. « Nous travaillons actuellement avec la Métropole du Grand Nancy qui est intéressée par nos données sur la ponctualité », révèle Jonathan Jean. « Avec RailZ nous voulons vous faciliter la vie et faciliter celles des autres usagers ».

You may also like
ThePlaceToWish : offrir et recevoir le cadeau parfait n’aura jamais été aussi simple !
10 start-ups AgriTech urbaine à suivre
Runergy, l’application tout-en-un pour la course à pied
Pousse-légume, le potager électroménager Made in France