Home > Actualité > Prévenir des excès de l’exposition aux écrans et aux réseaux sociaux avec KiDSCOoP

Prévenir des excès de l’exposition aux écrans et aux réseaux sociaux avec KiDSCOoP

KiDSCOoP est une startup incubée à Differdange au sein de l’incubateur 6zero1. La jeune pousse propose des ateliers pour enfants afin de leur apprendre à développer leur regard critique sur les médias et mieux comprendre le circuit de l’information.

Les ateliers commencent à partir de 8 ans, avec les ateliers KiDSCOoP pour les 8-12 ans et ateliers REZO pour les 11-14 ans. Des ateliers pour les plus de 15 ans sont également proposés pour s’interroger plus en profondeur sur l’impact des médias au sein de leur environnement.

«Le projet se veut à la fois didactique et créatif. L’objectif est d’apprendre, de comprendre et d’appliquer des outils d’analyse permettant de lire l’environnement médiatique contemporain et ce, tout en laissant libre cours à la créativité des animés », précise Aline Durieu, la co-fondatrice du projet.

Avec une formation de professeur d’arts plastiques pour Dorothée De Braekeleer et en communication sociale pour Aline Durieu, KiDSCOoP est surtout né d’une envie commune des deux amies de sensibiliser les plus jeunes aux médias « qui font partie intégrante de nos vies » expliquent-elles. Grâce à la fibre artistique de Dorothée les supports pour les ateliers sont colorés, funs, inspirants pour favoriser la créativité des plus jeunes.

« Nous avons aussi développé des ateliers pour éduquer les parents. Ces derniers sont souvent quelque peu désemparés face à la place grandissante des téléphones et tablettes dans la vie de leurs enfants. »

Lors de ces ateliers, les deux co-fondatrices apprennent aux enfants à vérifier les sources, à les rendre plus vigilants quant à leur présence sur les réseaux sociaux, à les sensibiliser aux potentiels dangers de la virtualité et à leur parler de leur identité virtuelle. « Tous ces exercices se font de manière ludique, c’est essentiel pour que les enfants comprennent le message que l’on souhaite faire passer derrière », précise Dorothée De Braekeleer.

« Nous avons aussi développé des ateliers pour éduquer les parents. Ces derniers sont souvent quelque peu désemparés face à la place grandissante des téléphones et tablettes dans la vie de leurs enfants », explique Aline Durieu.

KiDSCOoP organise ainsi des tables rondes avec les parents afin d’échanger sur les réseaux sociaux, les risques d’exposition trop longue aux écrans pour les plus jeunes et aussi, donner des outils afin de recréer le lien avec son enfant, lien qui est parfois brisé dû à un renfermement dans le monde virtuel. Les ateliers pour enfants sont donc donnés dans le cadre de stages privés organisés pendant les vacances scolaires, mais aussi dans les écoles du pays.

« Nous sommes intervenus dans un lycée, dans le cadre d’une campagne de sensibilisation aux médias. Nous avons travaillé aussi avec la ville de Luxembourg dans le cadre de leurs stages « Aktioun Bambësch » qui se déroulent pendant les vacances scolaires. Petit à petit les écoles se montrent réceptives à nos ateliers et nous espérons collaborer de plus en plus dans les milieux scolaires », concluent les co-fondatrices.

You may also like
Runergy, l’application tout-en-un pour la course à pied
Pousse-légume, le potager électroménager Made in France
Chrono-Caisse, la caisse tactile des petits commerçants
Skeeled digitalise le processus de recrutement