Home > Actualité > PretUp rêve plus grand grâce au prêt en ligne

PretUp rêve plus grand grâce au prêt en ligne

Lancé en 2015, la plateforme de financement participatif entre particuliers et TPE/PME PretUp atteindra le cap symbolique des 5 millions empruntés via son site d’ici la fin de l’année. Avec 5 à 8 nouveaux projets financés par mois grâce à son concept de crowdlending – fonds venant des particuliers sous forme de prêts rémunérés – pour un montant mensuel cumulé de 200 à 300 000 euros, la startup fait partie des leaders français sur le secteur. Nous avons demandé à Fabien Michel, le CEO de la startup, de nous en dire plus sur les prochaines étapes de développement de l’entreprise.
(Photo : Fabien Michel dirige la plateforme de financement participatif PretUp  / Crédit photo © Silicon Lorraine)

Planifier les prêts aux entreprises

Avec 5 500 investisseurs particuliers dans sa base, l’activité de PretUp se porte bien. La grande nouveauté annoncée il y a quelques jours par l’équipe est le lancement d’un outil de prêt automatique permettant désormais aux prêteurs particuliers de pouvoir planifier leurs prêts aux entreprises selon des critères (taux, durée, classe de risque..). « Cette innovation va nous permettre d’accélérer notre croissance et de séduire des investisseurs particuliers qui n’ont pas le temps de venir tous les deux ou trois jours sur la plateforme pour choisir l’entreprise à qui ils veulent prêter », explique Fabien Michel. En donnant l’opportunité de créer un portefeuille de prêts d’entreprise diversifiés et d’abonder à l’avance leur compte, PretUp joue la carte de l’automatisation pour rêver plus grand.

« Notre développement passera également par un élargissement de notre gamme de produits en attaquant le marché du prêt à la consommation en s’appuyant sur notre usine à crédit que nous avons créée et en demandant une licence bancaire. »

Un futur développement sur le marché des prêts à la consommation ?

Actuellement, la startup compte une dizaine de personnes et espère rapidement entrer dans le top 3 des plateformes de prêts en France en termes de volume d’activité. PretUp propose aux chefs d’entreprises une solution de financement simple et en ligne pour accompagner leur croissance ou financer leur transition numérique. « Nous intervenons seul ou en cofinancement avec un acteur bancaire et répondons à leur besoin de financement en quelques jours ». La startup continue également à développer des partenariats avec des cabinets d’expertise comptable et des courtiers pour augmenter le nombre de dossiers présentés aux prêteurs particuliers.

« Nous avons prévu d’élargir notre profil d’investisseurs aux institutionnels », précise Fabien Michel. « Notre développement passera également par un élargissement de notre gamme de produits en attaquant le marché du prêt à la consommation en s’appuyant sur notre usine à crédit que nous avons créée et en demandant une licence bancaire. Nous continuons à investir dans nos modèles de scoring, dans l’expérience client afin d’améliorer nos processus ». Récemment la plateforme Peer-to-Peer Lending aux particuliers Younited Credit annonçait une levée de fonds de 40 millions d’euros pour se développer en Europe.

« Aujourd’hui nous voyons un développement de la finance alternative dans des pays dits matures avec un poids économique important – France, Allemagne, Italie, Espagne – et affichant des taux de croissance important pour ces activités de prêts »

De la Lorraine à l’international ?

Le financement participatif connaît un fort engouement depuis quelques dernières années et le marché ne semble pas s’essouffler, au contraire. Les plateformes tendent désormais à s’internationaliser sur plusieurs marchés au niveau de l’Europe occidentale – hors plateformes anglaises dont la réglementation les pousse à conserver une activité nationale. « Aujourd’hui nous voyons un développement de la finance alternative dans des pays dits matures avec un poids économique important – France, Allemagne, Italie, Espagne – et affichant des taux de croissance important pour ces activités de prêts », précise Fabien Michel.

Basée en Lorraine, la startup peut compter sur un écosystème local de plus en plus dynamique et dont les équipes qui ont historiquement participées au lancement de Boursorama – devenue entre temps la banque en ligne de la Société Générale – constituent un vivier important de talents. « Quelques membres de l’équipe ont fondé +Simple.fr, une AssurTech qui commence à avoir une belle visibilité, » poursuit Fabien Michel. « La startup SESAMm est également un autre exemple de réussite Lorraine qui a réussit à se développer sur le marché luxembourgeois voisin. Il y aura de plus en plus d’interactions transfrontalières dans les prochains mois et prochaines années. » PretUp franchira-t-elle le pas vers l’international ? « Nous regardons de près les contraintes réglementaires de chaque pays pour voir quelles sont les meilleures opportunités pour nous dans les années à venir, » conclut le fondateur de PretUp.

You may also like
Voyager librement avec Very Road Trip
CockpIT, le logiciel pour les professionnels du Bâtiment
Le French Tech FinTech Tour fait étape à Nancy
10 start-ups FinTech à suivre en Lorraine