Home > Actualité > Pousse-légume, le potager électroménager Made in France

Pousse-légume, le potager électroménager Made in France

Reading Time: 4 minutes
La start-up strasbourgeoise a créé le premier potager électroménager Made In France directement encastrable dans votre cuisine. En 2017, Antony Thirion, alors jeune étudiant en pharmacie, souhaitait avoir un potager dans son appartement mais n’avait ni jardin, ni balcon, seulement de la place dans sa cuisine. C’est ainsi qu’a germé l’idée d’un potager électroménager, comprenez qui se place facilement dans la cuisine au milieu des autres accessoires nécessaires à votre cuisine !

Une première année prometteuse pour la startup!

« Il permet à une famille ou un chef de restaurant de pouvoir cultiver tout au long de l’année des aromates, des jeunes pousses de légumes, des mini-légumes et des fleurs comestibles en toute simplicité et sans aucune connaissance requise », explique le fondateur.

L’année 2017 a été une première année riche en réussite pour la startup qui a remporté pas moins de cinq concours, dont le Prix PEPITE National et le prix Creativ’EST pour les jeunes créateurs du Grand Est. Pousse-légume est incubée au SEMIA de Strasbourg depuis le début de cette année. Et, l’Eurométropole de Strasbourg et l’Université de Strasbourg viennent de mettre à sa disposition un laboratoire de 120 m2 au sein d’un Réseau de Fablab pour développer ses plateformes végétales.

Pour concevoir et développer le potager, Antony a su aussi s’entourer d’une équipe pluridisciplinaire. « Je n’avais pas les compétences nécessaires pour créer ce produit tout droit sorti de mon imagination ! Nous sommes donc cinq à travailler sur le projet apportant chacun nos expertises, à savoir, marketing, logiciel, modélisation, agronomie et scientifique », déclare le fondateur.

« À la suite d’un fort intérêt des restaurateurs pour notre potager, nous avons mis en place un programme de réflexion innovant, en partenariat avec la région Grand Est, afin de travailler conjointement avec les restaurateurs pour proposer une solution qui correspond le mieux à leurs besoins »

Comment ça marche ?

La technologie utilisée par la start-up est l’hydroponie. Et c’est hyper simple à comprendre ! « Il s’agit d’une technique de culture hors sol. Les racines baignent dans de l’eau additionnée d’une solution nutritive comportant des oligo-éléments essentiels pour la croissance des plantes ».

Il aura fallu près de 18 mois de recherche et développement pour que le Pousse-légume d’Antony utilisant la technique de l’hydroponie progressive voit le jour. Cette nouvelle technique développer par la start-up a le mérite de respecter le cycle de vie des plantes.

Un programme de réflexion innovant !

La start-up s’adresse aux familles qui souhaitent cultiver leurs propres plantes mais également aux restaurateurs qui veulent fournir les meilleurs produits à leurs clients et éviter le gaspillage. Et quel meilleur moyen que de produire soi-même ses produits ?

« À la suite d’un fort intérêt des restaurateurs pour notre potager, nous avons mis en place un programme de réflexion innovant, en partenariat avec la région Grand Est, afin de travailler conjointement avec les restaurateurs pour proposer une solution qui correspond le mieux à leurs besoins », précise-t-il.

« Nous espérons convaincre le plus grand nombre d’investisseurs afin de récolter 1,2 millions d’euros »

Trois prototypes réservés aux particuliers ont déjà été produits utilisant du bois des Vosges. Le prototype réservé aux restaurateurs sera composé d’inox pour respecter les normes sanitaires liées à la restauration et sera fabriqué dans les Alpes.

« Nous espérons commercialiser nos potagers particuliers et professionnels, courant 2019. Nous commençons en Septembre une phase de test auprès de trois restaurateurs à Nancy, Metz et Strasbourg, pour qu’ils essaient le produit dans leurs cuisines et nous donnent leurs avis respectif », poursuit Antony.

Une première levée de fonds est aussi prévue en Septembre. « Nous espérons convaincre le plus grand nombre d’investisseurs afin de récolter 1,2 millions d’euros », explique-t-il.

A l’horizon 2020, la start-up espère aussi compter parmi ses revendeurs des cuisinistes afin que les potagers électroménagers soient vendus comme un appareil indispensable de la cuisine ! « De nombreux cuisinistes ont montré de l’intérêt pour notre produit », déclare fièrement le fondateur.

« Nous avons une quinzaine de restaurateurs, ainsi que des traiteurs, intéressés par ces ateliers, à Nancy, Metz, Strasbourg, et nous espérons bientôt proposés ces ateliers à Thionville et Epinal également »

Un nouveau concept : la nurserie

La start-up entend également développer un nouveau concept afin d’initier les particuliers, mais aussi les restaurateurs, à des plantes rares et atypiques et à de nouvelles saveurs. Dans leur laboratoire, une plateforme de 20 m2, « La Nurserie », sera consacrée à une production végétale de jeunes pousses et aromates rares, cultivés sur terreau sans engrais chimiques et sans pesticides dans une démarche respectueuse de l’environnement afin d’offrir une gamme de produits frais de qualité à la fois nutritive et gustative.

« Ces plantes seront ensuite proposées à la vente, et une fois nos potagers électroménagers commercialisés, les particuliers et restaurateurs pourront acheter ces graines pour les cultiver eux-mêmes », précise Antony.

Créer un lien entre particulier et restaurateur 

Afin de créer un lien entre particuliers et restaurateurs autour du Pousse-légume, la start-up propose depuis quelques jours des ateliers culinaires dans lesquels les chefs cuisinent des plats en utilisant les plantes du Pousse-Légume.

« Nous avons une quinzaine de restaurateurs, ainsi que des traiteurs, intéressés par ces ateliers, à Nancy, Metz, Strasbourg, et nous espérons bientôt proposés ces ateliers à Thionville et Epinal également ».

You may also like
ThePlaceToWish : offrir et recevoir le cadeau parfait n’aura jamais été aussi simple !
10 start-ups AgriTech urbaine à suivre
Runergy, l’application tout-en-un pour la course à pied
Chrono-Caisse, la caisse tactile des petits commerçants