Home > Actualité > Mobilu, nouvel atout digital d’Arendt & Medernach

Mobilu, nouvel atout digital d’Arendt & Medernach

Légitimité et réputation d’un côté, agilité et innovation de l’autre. Un mariage de raison, basé sur une solide expérience en tant que partenaires d’affaires depuis plusieurs années et sur une expertise visionnaire et prouvée, marque de fabrique de Mobilu depuis 10 ans.

Photo: Dirigée par David Iachetta, Mobilu est présent dans deux pays : au Luxembourg ainsi qu’au Portugal et emploie 10 collaborateurs / Crédit photo © Mobilu

David Iachetta a fait naître, grandir et a accompagné Mobilu depuis plus d’une dizaine d’années. La start-up a d’abord été un facilitateur de ce qu’on nommait à l’époque, en 2010, la « mobilité » des entreprises (d’où son nom !), ce qui constituait alors les prémices de l’ère de transformation digitale qui a suivi. C’est avec fierté et émotion qu’il fait rentrer son « bébé » dans la cour des grands.

Le rachat de Mobilu par le célèbre cabinet d’avocats luxembourgeois Arendt & Medernach permet d’accélérer cette entreprise devenue une référence dans la digitalisation et robotisation des processus des entreprises au Luxembourg. Dorénavant elle va pouvoir davantage développer ses services au sein du cabinet – par ailleurs déjà client de Mobilu depuis 2011 – lequel pourra proposer de nouveaux services additionnels à ses clients, tout en maintenant ses activités historiques.

« Nous apportons notre esprit d’innovation et d’agilité, » précise David Iachetta, le fondateur de Mobilu. « Nous devenons une nouvelle entité du groupe Arendt, mais je veux conserver l’esprit start-up et pragmatique qui nous sont chers. Conserver notre agilité et notre mindset est l’une des conditions sine qua non de ce rapprochement ». Même si l’acquisition d’une majorité des parts de Mobilu par le cabinet d’avocats a pour sa part été annoncé il y a quelques jours, le projet d’intégration globale au sein d’Arendt est en cours d’élaboration, et devrait être formalisé pour l’été.

David Iachetta et son équipe d’une dizaine de personnes ont pour objectif de digitaliser tous les processus du groupe pour en faire un cabinet 3.0. Virtual Data room, Board room, signatures électroniques mais surtout l’utilisation de la digitalisation pour améliorer la productivité des employés et la qualité de la relation clients « La crise actuelle a accéléré le besoin de digitalisation des relations et gestion des dossiers. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Les associés ne peuvent pas non plus toujours se déplacer pour un meeting, chacun cherche à gagner du temps et à simplifier les procédures. Leurs clients sont aussi demandeurs de nouveaux services digitaux : ils pourront dorénavant se connecter directement à tous les services par le biais de notre portail sécurisé. »

« Toute l’expérience technologique que nous avons construit en dix ans, nos collaborateurs ainsi que les valeurs de notre entreprise ont plu à Arendt. »

Précurseurs prescripteurs

Elue “Start-up of the Year” en 2014 lors des Luxembourg ICT Awards, Mobilu a construit sa rentabilité sur un principe sage : réinvestir les bénéfices générés dans le capital de l’entreprise, sans faire appel à des fonds extérieurs tant que possible. En 2016, l’entreprise réalise un premier pivot vers le digital comme l’explique David Iachetta. « C’était le début de la transformation digitale des entreprises. Nous avons fait le pari de l’applicatif. Nous avons commencé par remplacer tous les parcs BlackBerry des entreprises en sécurisant les parcs smartphones pour ensuite accompagner les IT managers dans la gestion des données et applicatifs. Nous avions un temps d’avance, peut-être trop a l’époque ? » Rapidement, Mobilu décroche des contrats avec des cabinets d’audit et de conseil renommés toutes industries confondues. « Ces sociétés n’avaient pas l’habitude de travailler avec des structures aussi petites que nous, » précise David Iachetta.

Conscient de l’avantage d’être la seule à proposer ce service d’accompagnement, l’équipe a grandement contribué à l’évangélisation du numérique au Luxembourg. C’est également à cette époque que les premières signatures électroniques apparaissent et que se développe la digitalisation des réunions des entreprises ou les premiers besoins de collaboratif moderne.

En 2017-2018 on assiste à l’explosion de la demande et la transformation digital devient la priorité des entreprises et des grands groupes en particulier. Mobilu saisi sa chance et place ses pions sur l’échiquier, malgré l’arrivée de la concurrence. « Nous n’avons pas eu le choix, il a fallu rester innovants et pas seulement technologiquement. Nous avons effectué un second pivot en 2018 vers le « business critical », en proposant un service qui permet a chaque entreprise de transformer tous ses processus de manière autonome». Il ne s’agit plus alors d’un outil facultatif mais d’un engagement à travailler différemment à tous les niveaux. Des clients et partenaires stratégiques viennent alors se manifester avec des demandes sur mesure spécifique à leurs activités. Le fil rouge ? La sécurité et l’adaptabilité des processus digitaux doivent maintenir l’entreprise au plus haut niveau.

Que Mobilu ait été choisi par ces groupes est un gage de qualité, tout comme le rapprochement avec Arendt aujourd’hui. « Toute l’expérience technologique que nous avons construit en dix ans, nos collaborateurs ainsi que les valeurs de notre entreprise ont plu à Arendt. Nous avons encore beaucoup d’histoires à construire et à raconter, et nous sommes heureux de pouvoir le faire avec une entreprise aussi belle qu’Arendt. Les accompagner dans leurs stratégies avant-gardistes, pour un entrepreneur, c’est une grande satisfaction et fierté, peut-être même le graal que tout entrepreneur souhaite atteindre… » conclut, David Iachetta.

Aujourd’hui Mobilu est présent dans deux pays : au Luxembourg ainsi qu’au Portugal et emploie 10 collaborateurs. Le rapprochement entre grands groupes et PME est une tendance de fond, les entreprises « métiers » cherchant à gagner en agilité et les start-ups en légitimité ». Nul doute que ce mariage fera des envieux et, très certainement aussi des émules !

You may also like
Tomorrow Jobs lance The Missing One
Skeeled digitalise le processus de recrutement
Inauguration du Thi’Pi, le lieu d’innovation numérique de Thionville
Inauguration de l’espace d’accélération digitale 89C3 Metz