Home > Actualité > Le Paddock fait le plein de start-ups

Le Paddock fait le plein de start-ups

Reading Time: 5 minutes
Dans un paddock, les chevaux attendent patiemment le début de la course, accompagnés de leurs guides, les jockeys. En Lorraine, les créateurs de start-ups ont trouvé le pendant entrepreneurial avec l’ouverture en 2015 d’un accélérateur sur les bords de la Meurthe à Nancy : Le Paddock. Un lieu unique pour aider des jeunes startuppers fourmillant d’idées à lancer leur entreprise et à atteindre leurs objectifs.
(Photo: L’accélérateur de start-ups Le Paddock est situé Boulevard d’Austrasie à Nancy sur les bords de la Meurthe / Crédit © Le Paddock)

Naissance du Paddock, de Gondreville à Nancy

Lancé en 2015 Le Paddock a été initié par André Raoul et Stéphane Thioly, les fondateurs de Pole Capital, un fonds d’investissement dédié exclusivement aux start-ups innovantes. Domicilié à Paris, le fonds avec pour ambition d’aider les jeunes entrepreneurs à créer leur start-up en les accompagnant ante creation puis en investissant très tôt dans les jeunes pousses pour les aider à se financer.

« Nous accompagnons les start-ups sur la durée, en effectuant un vrai travail de fonds à leur côté »

Focalisé essentiellement sur l’écosystème de la région parisienne, c’est grâce à l’un des souscripteurs et actionnaires du fonds, le voyagiste Prêt à Partir, dont les bureaux sont situés à Gondreville en Lorraine, que Pole Capital commence petit à petit à s’intéresser à la région.

Les fondateurs constatent ainsi la présence de plus de 50,000 étudiants issus d’écoles post-bac ainsi que des initiatives publiques très intéressantes pour l’accueil des entrepreneurs mais pas de projets privés pour soutenir ces étudiants et leurs éventuelles ambitions entrepreneuriales.

C’est ensuite la rencontre avec la start-up LALALAB, originaire de Lorraine, dans laquelle Pole Capital décide d’investir qui précipite leur entrée dans l’écosystème lorrain. Quand Prêt à Partir libère 800m2 de bureaux à Gondreville, Pole Capital y voit là une opportunité d’y installer un accélérateur de start-up. La PAPinière est ainsi née en mars 2014.

Cette dernière est créée dans le but de fournir des locaux, d’accompagner quotidiennement les start-ups, de mettre à disposition divers services (juridiques, fiscaux, RH, comptables, etc.) et d’aider les entrepreneurs à constituer et lancer leur start-up. Tous ces services sont offerts moyennant une prise de participation de 1 à 10% du capital de la start-up par Pole Capital.

« La Lorraine a beaucoup à offrir pour de jeunes entrepreneurs notamment en termes de qualité de vie. « Le but du Paddock est de développer de plus en plus l’entrepreneuriat en région, en rendant la Lorraine attractive pour les jeunes entrepreneurs afin qu’ils ne délocalisent pas leur start-up à Paris, au Luxembourg, en Allemagne ou ailleurs. » »

Porté par la volonté du Grand Nancy d’obtenir le label Métropole French Tech, Pole Capital décide ensuite, en 2015, de créer un incubateur privé à Nancy (condition à l’obtention du label) : « Le Paddock ».

La PAPinière de Gondreville n’est pas abandonnée pour autant et évolue en stimulateur de start-ups, se focalisant ainsi sur les start-ups qui ne sont pas encore constituées.

En 2015, le Paddock s’installe donc à Nancy dans 600m2 de bureaux en offrant principalement un programme d’accélération aux start-ups. Le Paddock se concentre ainsi sur les start-ups déjà lancées, avec un produit qui fonctionne, en période de commercialisation et/ou levée de fonds.

L’esprit Paddock

« La Lorraine a beaucoup à offrir pour de jeunes entrepreneurs notamment en termes de qualité de vie, bien meilleure qu’à Paris soit dit en passant ! » déclare Stéphane Thioly, co-fondateur et parisien d’origine. « Le but du Paddock est de développer de plus en plus l’entrepreneuriat en région, en rendant la Lorraine attractive pour les jeunes entrepreneurs afin qu’ils ne délocalisent pas leur start-up à Paris, au Luxembourg, en Allemagne ou ailleurs. »

« Il existe de nombreuses start-ups en Lorraine, mais il pourrait y’en avoir beaucoup plus. Le Paddock se veut être l’outil qui permettra à de plus en plus de jeunes étudiants d’oser se lancer dans l’entrepreneuriat et constituer leur propre avenir. »

Le Paddock, et la PAPinière avant elle, offrent ainsi un environnement agréable et stimulant afin de travailler dans les meilleures conditions et garantir le succès des start-ups. Le Paddock dispose d’un espace de vie, d’un espace résidentiel, de salles de réunion et accueille même un espace de co-working (La Poudrière). Comme à la PAPinière, le Paddock met ainsi à disposition des bureaux, des services, une aide sur la durée, en échange d’un pourcentage du capital de la start-up. Et, Pole Capital devient actionnaire et associé de toutes les start-ups domiciliées au Paddock. « C’est aussi un moyen de montrer aux start-ups que l’on croit en leurs projets et que l’on investit sur la durée. Le temps que l’on passe à les aider ne sera pas perdu, bien au contraire. Si l’entreprise fonctionne, alors notre temps sera remboursé, voire une performance sera réalisée », explique Stéphane Thioly. Le Paddock compte et accompagne 10 start-ups, dont Beegift et RedE.

L’avenir s’annonce grand pour le Paddock

« Il existe de nombreuses start-ups en Lorraine, mais il pourrait y’en avoir beaucoup plus », constate Stéphane Thioly. « Le Paddock se veut être l’outil qui permettra à de plus en plus de jeunes étudiants d’oser se lancer dans l’entrepreneuriat et constituer leur propre avenir. »

L’obtention du label LORnTECH a indéniablement facilité le développement du Paddock et l’implantation de start-ups innovantes dans la région. Et, dans cette mouvance très positive, le Paddock va s’agrandir, avec la construction d’un bâtiment Totem prévu d’ici 2019. 3000m2 de bureaux seront créés pour permettre la mise en place de nombreux programmes de stimulation et d’accélération des start-ups. Par ailleurs, Pole Capital offre à ses start-ups des pieds à terre parisien et alsacien. En effet, les 200m2 de bureaux à côté de la Gare de l’Est à Paris s’agrandissent avec 450m2 supplémentaires et un nouvel accélérateur de 250m2 ouvre ses portes en plein cœur de Strasbourg.

Un bel avenir se dessine pour les entrepreneurs de la région Grand Est, et c’est tant mieux !

You may also like
ThePlaceToWish : offrir et recevoir le cadeau parfait n’aura jamais été aussi simple !
10 start-ups AgriTech urbaine à suivre
Runergy, l’application tout-en-un pour la course à pied
Pousse-légume, le potager électroménager Made in France