Home > Actualité > CarVROOM, la plateforme d’échange de voitures entre particuliers

CarVROOM, la plateforme d’échange de voitures entre particuliers

Une nouvelle plateforme d’échange de voitures entre particuliers vient de voir le jour. Son nom? CarVROOM. Nous avons rencontré le fondateur de la startup Marco Mignani pour en savoir plus sur le mode de fonctionnement de son site et sur le business model choisi pour se différencier de la concurrence.
(Photo : Marco Mignani, fondateur de la startup CarVROOM / Crédit © Silicon Luxembourg)

Qu’est-ce que CarVROOM?

CarVROOM, c’est une plateforme communautaire. Un service d’échange de voitures entre VROOMers (NLDR : nom des utilisateurs de la plateforme). Sur le site, tout fonctionne avec des points : vous ajoutez votre voiture sur le site et vous gagnez des points. On vous emprunte vos voitures, vous gagnez encore des points. Avec ces points, vous pouvez empruntez gratuitement les véhicules qui vous font envie partout dans le monde. Être actif sur le site permet également de gagner des points.

Comment avez-vous eu l’idée?

Avec mes associés, Christophe et Alain, nous avons remarqué dans un premier temps l’essor de la consommation collaborative, participative grâce aux nouvelles technologie. Dans un second temps, un ami nous a parlé de sa très bonne expérience de la plateforme GuestToGuest. Il nous raconté ses superbes vacances en famille en Espagne et nous lui avons demandé si tout était compris avec le service – la voiture du propriétaire aussi ? – et c’est à ce moment-là que nous avons eu l’idée, avec mes deux partenaires, de créer une plateforme d’échange de voitures.

Qui sont vos clients?

Les VROOMers ayant besoin d’utiliser un véhicule différemment pour un laps de temps plus ou au moins court. Nous avons notamment les particuliers qui peuvent avoir ce besoin PtoP – Particulier à Particulier -, ainsi que les entreprises pour la gestion de leurs flotte d’entreprise.

Quel est votre business model?

Nous avons choisi de proposer un modèle freemium. Notre plateforme est entièrement gratuite pour les utilisateurs. Nous nous rémunérons avec des services optionnels payants tels que la souscription d’une assurance pour la période d’échange avec un prix par jour d’utilisation, la caution – CarVROOM est un tiers de confiance, la plateforme prendra une commission de 3,5% sur la caution -, la vérification des profils utilisateurs (identité, permis de conduire, carte grise, assurance…) et enfin l’achat et le rachat de points VROOMpoints sur la plateforme.

Comment vous différenciez-vous de la concurrence?

CarVROOM est différent des sites de location entre particuliers et des loueurs professionnels. Vous ne devenez pas VROOMer sur la plateforme pour monétiser votre voiture, vous faites au contraire partie d’une communauté d’échange de voitures s’appuyant une nouvelle manière de consommer.

Où vous lancez-vous?

Nous lançons notre plateforme au Luxembourg dans un premier temps en version bêta fermée pour tester, avoir des retours sur l’expérience utilisateurs. Dans un second temps, nous souhaitons assez rapidement être sur le marché français car c’est un marché très sensible aux solutions collaborative et participative. Enfin, le modèle CarVROOM a pour but d’être présent à l’international pour offrir un maximum de choix à nos VROOMers.

Quelles sont les ambitions de CarVROOM?

J’aime beaucoup cité la phrase d’Emmanuel Arnaud Fondateur de Guest To Guest « créons un site avec des millions d’utilisateurs, comme l’échange de maison en a le
potentiel, et dans la mesure où nous offrirons à nos clients des économies de l’ordre de plusieurs centaines à plusieurs milliers d’euros par an ». C’est notre ambition avec CarVROOM pour le secteur de l’échange de voitures entre particuliers.

You may also like
Développer Full Stack (h/f) | CarVROOM
10 start-ups AgriTech urbaine à suivre
Runergy, l’application tout-en-un pour la course à pied
Pousse-légume, le potager électroménager Made in France