Home > Actualité > Aqoona : le cordon ombilical virtuel entre parents et enfants

Aqoona : le cordon ombilical virtuel entre parents et enfants

Comment garder le contact avec son tout petit lorsque nous travaillons et que nous n’avons pas le temps de passer un coup de fil à la crèche ? Aqoona, start-up thionvilloise, a créé une application qui permet de garder le lien et de suivre toutes les étapes de la journée de nos enfants via un carnet de bord interactif entre la structure de garde et les parents. Une aventure portée par Razek Akir, père de famille ingénieux !

Photo : Razek Akir a fondé la start-up Aqoona en 2019 et a rapidement noué un partenariat avec les crèches du groupe messin COGEHAM / Crédit photo © Aqoona

Parce que télétravailler n’empêche pas de faire garder ses enfants, et que chaque parent a un jour rêvé d’être une petite souris pour voir ce qu’ils font à la crèche, loin de la maison. Premiers pas, premiers repas solides, premiers mots déchiffrés, ces moments importants se produisent souvent en notre absence. C’est en pensant à tout cela que Razek Akir, développeur informatique dans une banque luxembourgeoise, a eu l’idée de créer un de carnet de liaison virtuel. « Au départ, je voulais créer un carnet entre la maison et l’école, » se souvient-il.

Durant ses années en banque, Razek a fait de la gestion de projet et du management fondé sur les méthodes Scrum, ce qui lui a permis de devenir Scrum Master. « La méthode Scrum part du principe que la plupart des bugs dans une entreprise proviennent de la communication. » Cela permet par effet miroir d’être très à l’écoute des clients et des utilisateurs et de réagir plus rapidement, « selon les règles du bon sens » comme il le définit.

Frontalier typique, il passe une (trop grosse) partie de ses journées dans les transports et lorsqu’il rentre le soir, ses trois enfants sont déjà couchés. Pendant 10 ans, la vie de famille se résume surtout aux weekends et aux vacances, ce qui ne lui semble pas acceptable. Ce bagage solide et le sentiment de passer à côté du meilleur de sa vie le poussent à changer de vie. Il décide de se lancer dans la création d’une start-up en 2018 pour commercialiser son idée.

Aqoona voit le jour en 2019 et est incubée à The Pool en avril de la même année. En novembre, Aqoona remporte le concours de pitch « Start-ups stories » organisé par le Paperjam Club et LORNTECH. Pendant la phase d’incubation collective à The Pool, Razek se lance dans le développement commercial. Hélas, congés d’été obligent, les écoles – la cible de départ – sont toutes fermées. Il se réoriente donc vers les crèches et adapte son projet.

Rapidement Aqoona obtient un partenariat avec les crèches du groupe messin COGEHAM et met au point des fonctionnalités propres à ce mode de garde : une interface de direction, une interface utilisée par le personnel au contact des enfants et une interface parents. Pour la structure, l’utilisation d’Aqoona va plus loin que le partage d’informations aux assistantes maternelles et aux parents. Les directeurs peuvent aussi prévoir les quantités de consommables à acheter en fonction du nombre d’enfants présents et de leur âge, gérer leurs stocks, et au final faire des économies en ajustant au mieux leurs achats à leurs besoins réels.

You may also like
Premiers Répondants : l’application de géolocalisation des citoyens sauveteurs
« Je suis de nature fondamentalement opérationnelle »
Commerces et centre-ville : le digital est-il la seule solution ?
L’entre-deux business au Salon à l’Envers